JULIEN FRIEDLER « L’ECUME DU MONDE »

3 juillet – 20 septembre 2004

Galerie Davide di Maggio, Berlin

 

Ecrivain et artiste, Julien Friedler aime à égarer son public dans les méandres de la création.

« L’Ecume du Monde » que présente la galerie Davide di Maggio à partir du 3 juillet 2004 est un des événements qui accompagne la sortie du livre de Julien Friedler « L’œil d’Œdipe » aux Presses Universitaires de France.

Réflexion fondamentale sur l’idée du réel, son œuvre se matérialise sous forme d’écrits, de tableaux, de photographies, de performances, qu’il réalise comme autant d’éléments qui constituent un univers complexe et ambigu, appelé le BOZ. L’une des figures majeures de cet univers est un clown, clone de l’artiste, appelé Jack Balance que le public retrouvera entre autres lors des performances et des présentations du livre à l’espace Paul Ricard, à la librairie Bookstorming, et au passage de Retz.

La Galerie Davide di Maggio permet à Julien Friedler de montrer pour la première fois à Berlin installations, photographies et tableaux. Plusieurs pièces d’une œuvre qui peut paraître tragique et désespérée, qui exprime tantôt l’emprisonnement – l’usage de la cage – tantôt la libération, tantôt l’apaisement – le geste répétitif de l’écriture –. Une œuvre qui est surtout éclairée par une force de vie porte Julien Friedler vers une recherche de vérité première. Une logique dans cette incohérence apparente dont le fil rouge de l’activité de Julien Friedler « est une sorte d’archéologie de l’esprit et des passions… ».