La Forêt des Âmes, Installation interactive, 2006
9 colonnes lumineuses, 35x35x210 cm, bois, résine et LED


Julien Friedler (Bruxelles, 1950) qui fut philosophe, à travers cette installation de 9 colonnes lumineuses, n’abandonne en rien sa quête. La constance avec laquelle il la mène depuis toujours, crée un lien indéfectible entre les différentes phases de sa vie. De la psychanalyse à l’art, la tension reste la même, l’interrogation vitale s’impose en toute circonstance. Friedler continue de poursuivre son rêve : celui de tenter d’identifier la source de toute chose et de trouver dans l’inspiration et le recueillement les chemins d’une méditation qui le portera à la Connaissance, et à la rencontre du Divin. L’art, l’écriture et l’intermédiation artistique sont les ferments de cet univers que l’artiste appelle le Boz.
La Forêt des âmes en est un élément (rédempteur ?) qui s’élève dans le jardin de la Connaissance du bien et du mal. Cette installation est le laboratoire expérimental d’une oeuvre plus vaste qui sera constituée de colonnes monumentales implantées dans différents sites stratégiques.
La référence à la Forêt participe à la fois d’un concept artistique mais s’ancre aussi dans le champ d’une perception mythologie du monde portant en elle des croyances antiques et mystérieuses. Cette oeuvre emblématique de l’inspiration friedlérien conjugue les préoccupations artistiques d’une part, avec des aspects philosophiques et mystiques d’autre part. Ceux-ci s’imposent de manière constante dans l’oeuvre de l’artiste dont l’interrogation majeure reste toujours liée au concept de spiritualité. « Dieu : mystère des mystères, un scandale pour la raison, une pure folie, sinon le nerf de la guerre : une force insondable, chevillée à l’artiste depuis l’orée » dit-il.
Le questionnaire que chacun est invité à remplir a pour but de privilégier la rencontre. Les réponses
à ces questions, précieusement conservées, doivent constituer la substance même de l’oeuvre. En effet, tous les questionnaires seront scellés dans des colonnes monumentales de 8m de hauteur qui constituent le coeur même du projet. La première colonne renfermant les questionnaires sera construite à la Fondation du Boz à Knokke Le Zoute en Belgique ; chaque colonne matérialise un arbre. De la multiplication des arbres émergera une forêt. La forêt des âmes est avant tout mouvement, élan vers l’autre et interrogation sur soi-même, une oeuvre se faisant, au fil des échanges, un véritable laboratoire de la rencontre. Friedler, par son projet du Boz, entend recueillir ces frémissements issus de l’inconscient des êtres, qu’il aime à explorer et dont il suit les méandres à travers ce troisième programme de Be Boz Be Art intitulé La Forêt
des âmes.
Le questionnaire :
1. Dieu existe-t-il ?
2. Comment caractériser cette époque ?
3. Comment voyez-vous l’avenir ?
4. Êtes-vous heureux ?
5. La sexualité est-elle importante?
6. Qui suis-je ?
L’installation La Forêt des Âmes a déjà été présentée à de nombreuses occasions :
Complesso Museale, Vittoriano, Rome (2018), Chiesa della Madonna del Duomo Vecchio, Arezzo (2018), Chiesa Santi Giovanni e Paolo, Spoleto (2017), Castello di Rivara-Museo d’Arte Contemporanea, Rivara (To) (2017), Museoteatro della Commenda di Pré, Genova (2016), Museo delle Arti Visive, Palazzo
Collicola, Spoleto (2016), Fondazione, Mudima, Milano (2015), CW Gallery, New York (2010), en
permanence à la Fondazione Spirit of Boz, Knokke Le Zoute, Belgique.
Actuellement, ont été recueillis plus de 70.000 questionnaires, obtenus soit à l’occasion des expositions, soit à l’occasion de séminaires organisés par l’Association auprès des écoles, des universités, et à l’occasion de conférences en Europe, en Afrique, en Amérique Latine…
L’exposition est organisée par l’Association Spirit of Boz : commissaire Dominique Stella et soutenue par Carla Arigoni, présidente du Comité municipal d’animation culturelle du 1er arrondissement.

 

Contacts : stelladomi2@gmail.com
Attachée de presse : Christine Delterme : 0660568440 / c.delterme@wanadoo.fr

Télécharger
Communiqué de Presse
Friedler communiqué Beffroi Exposition(
Document Adobe Acrobat 203.2 KB